Premier vêtement à la surjeteuse, premier Plantain

Je m'en viens donc vous présenter mon premier vrai ouvrage à la surjeteuse (pas entièrement, ma machine me sert encore un peu quand même...). J'ai profité du marché de Trappes (où j'évite d'aller au maximum sinon c'est dépenses assurées vu le prix des tissus à 1 ou 2€ le mètre, on se laisse vite emporter...) pour dégoter un jersey molleton gris passe-partout histoire de me faire un haut basique. J'ai testé le patron "Plantain" offert par Deer&Doe. Je pense que c'est bien le seul patron Deer&Doe que je ne pourrais jamais m'offrir... Je voulais faire plutôt un pull en fait, alors j'ai choisi de faire une taille 44 histoire d'être à l'aise car je fais plutôt du 42 en haut. Et ben en fait de pull, je me retrouve avec un t-shirt bien chaud car il est vraiment trop près du corps pour porter un autre t-shirt en dessous... Je suppose que c'est dû à mon jersey épais qui n'est pas hyper élastique.

J'ai eut un peu de mal à assembler le patron pdf, je ne sais pas pour vous, mais moi j'ai toujours des décalages sur ce genre de patron : 3mm par-ci, 3mm par là et à la fin j'ai un bon centimètre de plus entre le devant et le dos... Et comme une cruche que je suis parfois, j'ai ratiboisé mon patron à la longueur la plus courte alors que je sais très bien que j'ai le buste un peu long.  Évidemment c'était trop court, du coup j'ai ajouté une bande rapportée de 4cm dans le bas. J'ai dû un peu trop l'étirer en surpiquant à la machine car ça gondole.

J'ai aussi eut un petit problème avec le tissu, mais je ne m'en suis aperçue qu'après avoir coupé : il y a un défaut de fabrication et un petit trou devant un peu sur le côté. (Moralité : toujours bien vérifier l'état d'un tissu à 1€ le mètre) Mais je me suis dit que je pourrais cacher ce trou avec une étiquette quelconque qui restait à trouver.

 


Je dois dire qu'à ce moment final de la couture, j'étais légèrement dégoutée car je n'ai pas bien mis mon tissu à plat et un pli est venu se fourrer sous le couteau de ma surjeteuse. Le résultat ne s'est pas fait attendre, j'ai un joli trou au beau milieu du dos...  Oups...

 
Celui-là va être difficile à cacher !!

Dernière erreur de ma part, j'ai oublié de mettre une petite bande de renfort pour les épaules, mais vu que le tissu est épais je ne suis pas sûre que ça change grand chose.

Je voulais ajouter une petite touche de couleur avec les coudières, j'ai donc utilisé un petit reste de t-shirt turquoise. Je les avait coupées directement à la bonne taille donc je me suis contentée de les surfiler sans les couper plus et je dois dire que ça été dur dur de suivre les contours arrondis. C'est assez moche mais c'est le mieux que j'ai réussi à faire. Peut-être que le t-shirt aurait eut l'air plus "pro" sans ces coudières mais je tenais à ce bout de bleu dans tout ce gris.

 
J'ai ensuite juste cousu les coudières à la machine avec un point zig-zag long et étroit.

 

Pour les finitions de surpiqûres, j'ai utilisé un point droit simple pour la bande d'encolure et la bande du bas. Je n'aurais probablement pas dû car je ne pense pas que ça soit très élastique. D'un autre coté l'encolure large et le bas évasé font que je ne risque pas de tirer sur les coutures à ces endroits.



Je ne suis pas mécontente de mon col qui, même s'il n'est pas hyper régulier, a un fini quand même bien propre, il ne gondole pas.
Aux poignets, j'ai cousu avec une aiguille double à la machine, toujours en point droit simple.



Voilà en conclusion je suis un peu mi-figue mi-raisin sur ce tisheurt car malgré les erreurs il m'a permis d'apprendre, et malgré son aspect global relativement correct (bon à part le bas qui gondole vraiment), je ne pourrai guère le porter en société avec tout ces trous.
Dommage il est hyper confortable ce molleton.

Quant à la forme de ce haut en lui-même, je ne suis pas complètement convaincue pour ma part : il est franchement beaucoup trop décolleté pour une frileuse comme moi (même avec un foulard je ne couvre pas tout le décolleté) et le bas un peu trop évasé, du coup y'a des courants d'air (!)  Je le retaillerai bien de 1 ou 2 cm de chaque côté.

Le truc à retenir est que j'ai beaucoup apprécié ma surjeteuse. Ok j'ai commencé par un jersey épais donc c'est plus facile mais je suis ravie de la vitesse à laquelle j'ai cousu ce haut sans problèmes de tissu mangé par la machine à coudre comme dans mes précédents essais de jersey, et avec des belles finitions toutes propres. Quand je vois mes anciens vêtements surfilés au point zig-zag à la machine à coudre et qui sont devenus assez moches au fil des lavages, j'ai envie d'y mettre un p'tit coup de surjeteuse partout.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...